ARTAMAG’ : Boris Berman / Brahms

Des confidences ? Boris Berman n’entend pas le dernier Brahms ainsi. Il rangerait même les divagations nocturnes des deux derniers cahiers de Klavierstücke du côté très paysage de Baltique des deux opus de la fin des années 1870 : son grand clavier, ses mains puissantes l’y inclinent, faisant persister dans les recueils des années 1890 la fougue, l’élan, les gestes narratifs que tant auront dissimulés derrière la fascination irrésistible d’un certain éther.

Lire la suite...

Refined tastes

Article paru dans la revue anglaise International Piano mai-juin 2020 Colin Clarke explores the latest piano recordings from a French label that celebrates exceptional artists and unusual repertoire The splendidly named French recording label Le Palais des Dégustateurs boasts a varied catalogue containing numerous jewels. Recent piano releases include the renowned Robert Levin in Bach’s […]

Lire la suite...

Crescendo Magazine / Boris Berman : Brahms… Et la lumière fut !

Boris Berman nous offre réflexion, élégance et profondeur de pensée. Il n’est pas de ces artistes que séduisent de prime abord. Pourtant, il gagne à être écouté dans la longueur, le calme, et l’introspection à laquelle nous convient ces jours de confinement. Déjà sa trajectoire est peu habituelle pour un virtuose russe : études avec Lev Oborin (par ailleurs maître de Youri Egorov ou d’Ekaterina Novitzkaïa, pour ne citer que des noms bien connus en Belgique), mais aussi des études de clavecin et une activité soutenue en faveur de la musique contemporaine. Denisov, Schnittke, Ligeti ou Stockhausen, on trouve en lui un fervent défenseur et souvent un premier divulgateur en Russie. Il développe aussi une grande activité de pédagogue et de chambriste : de nombreux grands artistes ont eu le privilège de l’avoir pour partenaire et il prodigue ses conseils à des étudiants un peu partout dans notre vaste monde. Sa maîtrise du clavier est absolue, tant pour la limpidité de l’exécution que pour la maîtrise de la sonorité, avec un sens du legato si parfait qu’il nous fait complètement oublier l’évanescence naturelle du son de l’instrument.

Lire la suite...

Les Partitas de Bach par Robert Levin, un très grand cru !

Le 7 mars 2020 par Jean Lacroix Jean-Sébastien BACH (1685-1750) : Six Partitas BWV 825-830. Robert Levin, piano. 2019. LIvret en français et en anglais. 140.00. Le Palais des Dégustateurs PDD 017 (3 CD). Le village de Vosne-Romanée est situé en Côte d’Or, l’un des huit départements de la région Bourgogne-Franche-Comté, dont le chef-lieu est […]

Lire la suite...

Pizzicato : Merveilleusement épuré : Boris Berman joue Brahms

Boris Berman a beaucoup enregistré pour Chandos et Naxos, mais aucune œuvre de Brahms. Il le fait maintenant sur le petit mais remarquable Label français Le Palais des Dégustateurs avec les Klavierstücke de Brahms. Boris Berman, aujourd’hui âgé de 71 ans, se présente ici comme un interprète Brahmsien de la plus haute qualité. Il est […]

Lire la suite...

Pizzicato : Liszt dans de vastes espaces d’expérience

Frédéric Chopin: 24 Préludes op. 28, Sonate pour piano n ° 3, op. 58; Franz Liszt: Sonate pour piano en si mineur + Hymne de la Nuit + Funérailles + Six Consolations + Chant sur l’eau; Ya-Fei Chuang, piano; 1 CD Palais des Dégustateurs PDD016; Enregistrement 2016, publication 03/23019 (o.A.) Compte rendu de Remy Franck […]

Lire la suite...

ResMusica : Robert Levin nous rapproche des Partitas de Bach

Robert Levin propose un triple disque pour lequel il revisite les Partitas BWV 825-830 de Johann Sebastian Bach. Du point de vue de l’interprète, les Partitas BWV 825-830 de Bach sont, à l’instar du visuel de cet album, comme un livre ouvert. Conçues originellement pour le clavecin, elles s’adaptent au clavicorde et au piano. En […]

Lire la suite...

 De Gelderlander : Un must pour tous les fans de Mozart

Dans les années soixante, il y avait Rosemary Brown (1916-2001). En tant que médium de l’au-delà, elle a reçu des signaux de compositeurs – en particulier Liszt – pour écrire de nouvelles pièces et compléter des œuvres inachevées. En 2019, nous avons le musicologue américain Robert Levin (1947). Pas un médium, mais quelqu’un qui a […]

Lire la suite...

ResMusica : Poulet et Vanden Eynden savoureux dans Franck et Magnard

Le violoniste Gérard Poulet et le pianiste Jean-Claude Vanden Eynden nous emmènent dans un voyage musical aux multiples saveurs associant Albéric Magnard et César Franck. « Le Palais des Dégustateurs » : un nom intrigant pour un label discographique ? Pas tant que cela : en bon épicurien, son producteur Éric Rouyer, à la fois caviste et mélomane averti, a décidé un jour d’associer son […]

Lire la suite...

La Nef : Alain Meunier par Hervé Pennven

Rares sont sans doute les mélomanes qui connaissent le violoncelliste Alain Meunier, à la carrière surtout de pédagogue. Voici qu’il propose sa vision des six Suites de Bach, dans un double CD édité par… «Le Palais des dégustateurs». Ce nom est celui d’un caviste de Grenoble, qui joue les mécènes. Quand on voit les musiciens […]

Lire la suite...

ARTAMAG : Robert Levin, Partitas de Bach

Grandes Partitas 30 April 2019    Jean-Charles Hoffelé Robert Levin aura repensé Bach au piano. Cette audace fait son miel de la seule musique, littéralement les notes s’incarnent dans un discours polyphonique qui déploie les architectures d’un cahier, où l’art cache l’art. Le clavier absolu auquel Bach songeait, qu’il fut à l’orgue ou au clavecin, […]

Lire la suite...